blé-01

Blé Tendre : Forte volatilité des prix !

Sujet: Flash Marché
1 Comment

 

 

Le blé US a progressé la semaine précédente sur Chicago (+1,80%) en venant clôturer à 5,35$/boisseau. Jeudi soir dernier, le rapport USDA a été publié amenant avec lui son lot de surprises…

En effet, l’USDA a abaissé sa prévision de production chez plusieurs grands exportateurs, dont l’Australie (-1,50Mt) et le Canada (-1,20Mt). Ces deux pays ont souffert d’un temps sec durant la période de semis ; néanmoins les conditions actuelles sont bien meilleures dans ces deux régions et le rendement pourrait finalement être au rendez-vous.

Qui plus est, le blé US FOB Gulf reste toujours plus élevé (224$/tonne) que ses concurrents européens ou Mer Noire (200$/tonne).

En l’état actuelle des choses, le bilan US 2019/20 du maïs reste une incertitude car si le bilan est moins tendu qu’initialement prévu, le blé US aura besoin de trouver des débouchés à l’export ! De ce fait, le blé US devra redevenir compétitif et en réduisant ses prix !

A noter que la météo devrait être favorable aux travaux de récolte dans la plupart des zones de production pendant une voire deux semaines. Les disponibilités ne devraient pas manquer dans les prochains jours. Côté européen, le blé a fini sur une neutralité parfaite la semaine précédente en venant clôturer à 178,25€/tonne (+0€/tonne sur l’échéance septembre 2019).

Le rapport USDA a « sauvé » la céréale européenne qui était très mal embarquée en début de semaine précédente. En effet, il semblerait que la vague de chaleur ait fait plus de dégâts que ce qui avait été anticipé… Par exemple, la production de blé ne devrait atteindre que 74,20Mt en Russie cette année, selon le rapport USDA ! Vision très pessimiste lorsque l’on sait que le consensus des opérateurs tourne autour des 76-78Mt. Néanmoins, si la production russe reste finalement basse, cela permettrait à la France de maintenir (peut-être même gagner) des parts de marché à l’export.

En UE, Stratégie Grains a abaissé de 2,20Mt son estimation de production de blé tendre à 140,60Mt, ce qui reste bien au-dessus des 127Mt de l’année dernière. En parallèle, la consommation intérieure UE devrait connaitre une forte hausse sur la prochaine campagne. Au final, le stock de report 2019/20 progressera mais moins que prévu.

Scénario :
Avis court-terme (1 semaine) : Stable [-3€/tonne - +3€/tonne]
Avis moyen terme (3-4 semaines) : Stable Stratégie possible :
- Conserver les puts décembre 2019 (prix d’exercice = 180€/tonne) à 8€/tonne. Prix actuel du put = 6 €/tonne.
- Attendre pour vendre le physique.

 

Résultat Analyse Technique

4/10

 

Résultat Analyse Fondamentale

6/10

 

Consensus des Opérateurs

5/10

Fonds Américains

6/10

Parité €/$

4,5/10

 

Matrice marché blé
  ÉLÉMENT HAUSSIER ÉLÉMENT BAISSIER
  FORCES FAIBLESSES
marche-europeen
  • Bruxelles a publié ses chiffres sur le suivi hebdomadaire des flux physiques au 30 juin 2019.

  • Selon le rapport USDA, la production de blé russe ne devrait atteindre que 74,20Mt (vs 78Mt anticipé en juin dernier).

  • Toujours selon le rapport USDA, la production ukrainienne de blé devrait tourner autour des 29Mt (vs 30Mt anticipé en juin dernier).

  • Selon FranceAgrimer, la France a exporté 9,41Mt (vs 7,48Mt l’année précédente) de blé vers les pays tiers de juillet 2018 à mai 2019.

  •  
  • L’€uro a légèrement progressé la semaine précédente face au dollar (+0,40%) diminuant la compétitivité de la céréale européenne sur la scène internationale.

  • En Russie, le ministère de l’Agriculture reste sur ses estimations de production de blé à 75Mt (vs 72,10Mt en 2018/19). Les exportations de blé restent aux alentours des 36Mt en blé (vs 35,20Mt en 2018/19).

  • FranceAgrimer a remonté le stock de report en blé à 2,53Mt (vs 2,96Mt en 2017/18). Cette remontée est dûe à une baisse de consommation (amidonnerie, biscuiterie, FAB et divers).


  OPPORTUNITÉS MENACES
marche-international
  • Aux US, les ventes à l’export pour la campagne 2019/20 se sont stabilisées à 284,40kt (rythme objectif de 365kt). Le volume total des exportations 2019/20 s’élève à 7,51Mt (vs 6,13Mt l’année dernière à la même date).
  • Les fonds américains étaient nets acheteurs en blé la semaine précédente sur Chicago (+4’500 lots).
  • En Australie, le bureau météorologique du pays a annoncé que le temps chaud et sec devrait persister jusqu’au mois d’octobre. La poursuite de la sécheresse devrait réduire le potentiel de production.
  • En Tunisie, la production de céréales devrait augmenter sur la campagne 2019/20 à 2,10Mt (vs 1,40Mt en 2018) dont 1,10Mt de blé dur et 118kt de blé tendre et 700kt d’orge.

  • La prévision de demande mondiale pour le blé a été abaissé à 760,15Mt (vs 763,06Mt en juin dernier).

  • Selon le rapport USDA, les stocks finaux de blé pour la campagne 2019/20 devraient atteindre les 286,46Mt (vs 294,34Mt anticipé le mois dernier). Ces niveaux sont supérieurs à ceux de l’année précédente : 275,15Mt en 2018 et 281,06Mt en 2017.

 

 

Graphique analyse technique

Voir les prix de blé départ ferme ici

 ComparateurAgricole.com

Sujet(s): Flash Marché

Ecrit par Thibault Pesquet

Responsable Marché des céréales chez ComparateurAgricole.com

Donnez nous votre avis

    Vous devriez aussi regarder

    Donnez une nouvelle dimension à votre ferme

    Restez informé des actualités agricoles, et ne loupez plus les meilleures opportunités du marché des céréales, engrais, phytos et semences.

    Prenez le virage et rejoignez notre réseau de 5000 agriculteurs !