Ecrit par Pierre-Antoine FOREAU le 17 juin 2019 12:23:57

Etude agricole réseau céréaliers Centre

Engrais Céréales Semences

Lors de notre Réunion de Fin de Campagne qui s'est déroulé le Jeudi 13 Juin 2019 à Chateaudun au Campus Les Champs du Possible, en partenariat avec le CERFrance Alliance Centre, nous avons mené une étude auprès des agriculteurs céréaliers présents. 

Avec les 200 agriculteurs présents, nous avons confronté les stratégies de chacun grâce à des boîtiers de vote interactifs que tous les participants possédaient et nous pouvions analyser les résultats en direct. Cela a été très apprécié des agriculteurs.

L'étude mène sur :

  • la stratégie de vente de céréales
  • le seuil de rentabilité
  • l'approvisionnement en engrais.
  • l'avancement de couverture en engrais azotée
  • les variétés de semences de colza utilisées
  • l'analyse économique de la ferme
  • la Loi des 3R en phytos
  • l'impact de la séparation conseil et vente
  • la problématique adventices et la réduction des produits phytos
  • les pratiques culturales de demain (conventionnel, semi direct sous couvert,  agriculture biologique)
  • les principaux freins au changement (trésorerie, main d'oeuvre, agronomie, mécanisation, ...)


En Blé, quel % de votre prochaine récolte est déjà vendu ?
36 % des agriculteurs céréaliers ne se sont pas encore engagés pour la récolte 2019, même si 34% on fait le choix de vendre moins de 25% de la prochaine récolte. Le fait que chez certains agriculteurs le prix d'équilibre n'est peut pas être atteint, et l'incertitude sur les rendements et la qualité les rendent un peu frileux.

Quel est votre avis sur le marché ?
37% des agriculteurs pensent que le marché va monter, en raison d'une légère hausse des prix du marché mondial, 40% n'ont pas encore d'avis est reste certainement indécis afin de savoir comment les prix vont évoluer.

En Blé, quel est votre seuil de rentabilités ?
On peut constater que 41% des agriculteurs ont un seuil de rentabilité entre 150 et 170 euros tonne par rapport au prix du marché actuel, cependant 29% se situe entre 130 à 150 euros tonne. Il faut noter que les pays européens voisins se rapprochent de 110€/tonne.

En engrais azoté, comment êtes vous couvert ?
40% d'agriculteurs ont pris position pour acheter 100% de leur azote pour l'année prochaine compte tenu que les prix apparaissent haussier en ce moment. Mais 28% reste >à 50% de leur achat.

En semences de Colza, que pensez-vous commander ?
On peut constater que 2 variétés se détachent dans le choix des agriculteurs (DK Exception à 17% et Architect 15%) 26% reste indécis sur d'autres choix.

En 2018, comment ont évolué les produits de votre exploitation ?
54% des agriculteurs on vu évolué les produits de leur exploitation dû certainement aux prix de vente en hausse par rapport à 2017, même si l'on peut remarquer que 25% sont restés stable.

Connaissez-vous la Loi des 3R ?
On peut s'apercevoir que 44 % connaissent cette loi et pense qu'elle aura un impact négatif de même que 44% ne la connaissent pas. Les autres connaissent et pensent qu'elle aura un impact positif.

Selon vous, quel sera l'impact de la séparation Conseil / Vente ?
Négatif à 62%. Les agriculteurs vont avoir un conseiller et un fournisseur de produit probablement différent. On ne peut que constater que 15% restent positifs.

Sur quelles adventices la réduction des phytos va-t-elle poser le plus de problèmes ?
Les agriculteurs on voté à 74% que la gestion des graminées étant très difficile actuellement. La réduction des produits phyto risque d'amplifier le problème d’où le risque d'avoir des parcelles de plus en plus infestées de graminées, 11% pensent que cette réduction aura un impact sur les vivaces.

Pour quelle pratique culturale pensez-vous opter demain ?
52% reste sur une pratique conventionnelle. On constate que les agriculteurs ne sont pas prêts à changer leur méthode certainement par manque de références, mais que 29% estime passer en pratique semi direct couvert et les autres en agriculture biologique.

Quel est selon vous, le principal frein au changement ?
Il ressort que 22% ne sont pas prêts à changer pour un problème de trésorerie,18% pour la mécanisation et 21% nous ont avoué ne pas avoir envie de changer leurs méthodes, le frein est dû à l' investissement important que cela peut engendrer. Certains ont voté pour le problème de la main d'oeuvre. 

Télécharger les résultats de l'étude

RECEVEZ LES NEWS

prix céréales et engrais

ARTICLES POPULAIRES

Blé Tendre, Colza,

Analyse marché des...

Colza

Pourquoi fixer votre...

Analyses des marchés des...

VIDEO NEWS

FLASH NEWS